Photos : Roscoff - Maison Saint-Luc: service de soins de suite et de réadaptation cardiovasculaire

Photos de villes
 
Les photos des villes:
Arles -Auray -Avignon -Pictures of Besançon -Bordeaux -Brest -Caen -Cahors -Le Cap d'Agde -Clermont-Ferrand -Figeac -Granville -Issoire -Laon -Le Touquet -Lille -Lyon -Marseille -Metz -Millau -Montpellier -Le Mont Saint-Michel -Nancy -Nantes -Paris -Paris 2001 -Paris 2003 -Paris 2005 -Paris 2006 -Paris 2007 -Paris 2008 -Paris 2009 -Paris 2010 -Paris 16e -Paris La Défense -Montparnasse -Paris 8e -Périgueux -Reims -Rennes -La Rochelle -Roscoff -Pictures of Saint-Malo -Sète -Toulouse -Tours -Troyes -Troyes 2009 -Troyes décembre 2007 -Vannes
-London
Trajet en métro
Photos de villes
Traductions
Piscines de Paris
webcam
gare Eurostar de Londres
 
 
pour nous contacter: ville.france@free.fr

 

 

 Maison Saint-Luc: service de soins de suite et de réadaptation cardiovasculaire
Maison Saint-Luc: service de soins de suite et de réadaptation cardiovasculaire [ 08.04.2007 16:31]
préc.     suiv.
galerie 1 - galerie 2 - galerie 3 - galerie 4 -
Vous avez reconnu ce lieu? vous pouvez ajouter un commentaire ou une précision sur cette photo (dans la limite de 1000 caractères)
Commentaires des internautes sur cette photo
2008-09-12Je voudrais l'adresse exacte
2008-09-12Maison Saint-Luc 2 RUE MARQUISE DE KERGARIOU 29680 ROSCOFF
2009-07-22J'ai eu l'occasion de passer des séjours à la Maison St Luc qui était à l'époque des années 60 une maison de repos pour enfants. Cette facade tout comme celle reprenant la place photo précédente me font penser à ces moments ou jeune enfant je passais mes vacances cette maison qui à cette époque était tenue par des religieuses et mon plus grand souvenir et lorsque je pouvais me faufiler pour aller écouter les religieuses pendant leur messe. De très bons souvenirs malgré mes 10 ans à l'époque. La plage avec son sable fin et les balades dans le vieux Roscoff avec l'aquarium et le centre. Merci de m'avoir donné la possibilité de revivre cette époque.
2009-08-31Je reviens de Roscoff car je voulais revoir cet endroit qui me rappelle tant de souvenirs, et je découvre ce commentaire du 22-07-09 ! Je suis très émue car c'est également dans cette même maison St-Luc que je séjournais à la même époque (de 1959 à 1967). J'aimerais beaucoup que nous puissions entrer en contact pour partager nos souvenirs et peut-être nous reconnaître ! Mais je ne sais si cela est possible. Puis-je avoir la réponse ? Merci d'avance.
2010-04-22En 1960, j'ai fait un séjour de 3 mois dans cette maison. j'avais 13 ans. j'étais chétive et le grand air de Roscoff devait me requinquer. Je me souviens de la sieste après déjeuner, du concours de tartines de pain et confiture vers 16h, des petits chemins que nous prenions avec soeur Marie-Christine pour raccompagner jusqu'à la gare celles qui rentraient chez elles.
Je me souviens certaines copines, de notre spectacle "maitre Pierre" de la chanson "Kenavo"....
Nous pleurions en arrivant, mais encore plus en partant.Je suis retournée plusieurs fois à Roscoff, pour mon plaisir, en vacances.Je ressens comme quelque chose qui désormais m'attache à cette bien belle ville.
2010-07-22Je découvre seulement ce nouveau commentaire, pourtant j'avais regardé souvent, espérant avoir une suite à mon premier du 31 08 09.
Cela me fait très plaisir de vous lire et me remémore les mêmes souvenirs que vous, qui sont encore si intacts dans ma mémoire ! C'est toujours avec beaucoup d'émotion que j'y suis retournée quelques fois et malgré beaucoup de changements surtout vers le port, cette ville me plait toujours autant.
Quel plaisir que de me retrouver sur la plage de St-Luc et me promener tout autour de la maison ! Oui, les tartines de confiture sur le mur, quel délice ! Moi je me souviens de la chanson "le sac au dos, le béret sur l'oreille, les p'tits chasseurs défilent comme des vainqueurs" même si je ne connais pas le titre ... que nous chantions en rang, en allant vers la plage. Je ne me lasserai pas d'en parler !
Mais en vérifiant les dates exactes, vous deviez y être le seul été où je n'y étais pas ! En effet, j'y suis restée en continu de juillet 1958 (9 an
2010-09-10Suite du 22 07 2010 (non terminé par manque de place) J'y suis donc restée en continu de juillet 1958 (9 ans 1/2) à avril 1960. Ensuite 2 mois chaque été de 1961 à 1968. Les dernières années éaient les plus agréables car j'étais guérie et beaucoup plus libre devenant adulte. Que de bons souvenirs !
Ne pourrait-on pas correspondre ? Si oui, faites-moi signe !
2010-10-03Suite du message du 22 04 2010 1960, encore des souvenirs, la chanson "qu'il fait bon chez vous Maître Pierre" et toute sa mise en scène, et celle-là : Kenavo. Elle disait "au coin du foyer viens près de moi t'asseoir Yvonne, disons nous adieu par ce lugubre soir d'automne, ne pars que demain car le vent cette nuit fait rage...
Il est évident que quelque chose s'est ancré en nous a jamais. Notre passage à la maison saint Luc est enfoui dans nos doux souvenirs. J'en parlerais des heures.
2010-10-05Suite du 10 9 2010. Merci pour "kenavo". J'avais oublié mais en lisant les paroles, l'air me revient ! Que d'émotions ! Oui, j'en parlerai aussi pendant des heures tellement j'ai été marquée par cette période que je ne peux oublier. Et que dire de cette chanson en breton qui se chantait de plus en plus vite :
"Jopopopo po landividi di, jopopopo po landivido, ma tou la ridondaine, jopiri pira, la" !!!
Bien sur, je n'en connais pas le sens et ce ne doit pas être écrit correctement, tant pis, il fallait que j'en parle ! Moi qui croyais ne jamais pouvoir partager ces souvenirs ... quelle joie !
2010-11-16Mon Dieu, je viens de lire ces messages et j'en suis émue aux larmes. J'ai connu beaucoup d'enfants à la Maison St Luc. C'était ma maison. J'y ai vécu de l'âge de 3 ans à 11 ans entre 1957 et 1965. Ma mère y travaillait et pour différentes raisons, ce sont les soeurs (religieuses) qui étaient ma famille et qui m'ont élevée. Mais je vivais au milieu des enfants qui y séjournaient . Je vivais le même quotidien qu'eux. Je voyais ma mère tous les jours. J'ai vu beaucoup d'enfants passer et me souviens de mes larmes de tristesse quand vous partiez après un séjour plus ou moins long. Certains d'entre vous ont-ils connu le Lazaret qui était le dortoir d'hiver car il y avait moins d'enfants qui y séjournaient à cette époque. De Petit Louis, le jardinier, de la belle plage privée, du magnifique parc. Du court trajet vers la plage en chantant tous ensemble après la sieste..Tous les souvenirs heureux de mon enfance sont là-bas entre ces murs. J'aimerais énormément rentrer en contact avec ceux qui
2010-11-25Suite du 5 10 2010. Vous n'avez pas pu terminer votre message par manque de place, il faut en écrire un autre pour la suite ! Que d'émotions encore et toujours ! OUI, je me souviens très bien de Petit Louis, de Monsieur Paul, de soeur Thérèse, soeur Renée, Mère Marie, Melle Picard (kiné),Anne Bigot qui s'occupait des malades, Melle Bourlès qui nous faisait un peu d'école, etc ... ! Nous avons dû nous connaître, c'est sûr ! et je connaissais sans doute votre maman aussi ! J'avais à peine 10 ans (en 1958) quand j'ai dû y rester pour 2 ans allongée à la villa puis 2 mois tous les étés jusqu'à l'âge de 18 ans, d'abord à l'annexe, puis en grandissant, à la villa. Effectivement, je me souviens un peu du Lazaret qui devait être un peu plus loin, mais je n'y suis jamais rentrée. Pour moi aussi ce sont des souvenirs inoubliables car en plus des 2 années en continu, et bien qu'elles étaient plutôt tristes étant allongée et loin de ma famille, j'y ai passé tous les étés de ma jeunesse ! Les année
2010-11-28suite du 25 11 2010 (manque de place). Les années on passé mais c'est comme si c'était hier. Moi aussi j'aimerais beaucoup que nous rentrions en contact. Savez-vous si on peut le faire par l'intermédiaire de ce site ? Ou alors avez-vous une autre idée ? (par ex. donner nos coordonnées à la maison St-Luc ...). A très bientôt j'espère !
2010-11-28Les personnes qui ont séjourné à la maison Saint-Luc et qui souhaitent entrer en contact avec d'autres pensionnaires peuvent transmettre leur mail aux gestionnaires de ce site, à l'adresse suivante:
ville.france@free.fr
en précisant la période de leur séjour.

les gestionnaires du site ville.france.free.fr

2010-11-30suite du 28 11 2010. J'ai répondu au message précédent ! J'espère que vous en ferez autant. A bientôt !
2011-07-25Le 23 juillet 2011 , à la recherche de mon histoire, la première fois depuis 55 ans je suis passé à la maison Saint LUC. Je l'ai reconnue, ce fut un choc. Maintenant je suis serein . J'étais ému aux larmes . Comme je suis ému aux larmes en découvrant les commentaires . je ne suis pas seul ainsi .Je séjournai là entre 1952 et 1958 , probablement pendant 18 mois mais je ne sais pas quand . Ma grand mère de Carhaix venait me voir , mes parents du Mans moins souvent. C'était loin .J'ai reconnu la veranda blanche qui me hantait... Mes parents m'ont dit qu'une soeur s'occupait bien de moi. Maitre Pierre et Kenavo ... cela ne m'est pas inconnu. Qui pourrait me raconter ? Jacques.
2011-08-19Je voudrais le numéro de téléphone
2011-08-23le numéro de téléphone de qui?
2011-12-18???
2014-05-18Mon frère avait 7 ans quand il a fait un séjour d'un an dans cette établissement (année 1957) il a trop souffert de la séparation de ses parents, frères et sœurs pour comprendre qu'il était là pour son plus grand bien. Je passe plusieurs fois à Roscoff dans l'année et je remercie les sœurs qui étaient là pour lui a cette époque.
2014-08-07Bonjour, j'ai été soignée dans cet établissement pendant les vacances d'été (3 mois) de 1963 à 1968. J'avais de 17 à 22 ans. Il n'y avait plus d'enfants dans l'éablissement ils étaient tous à Péraridy et nous allions les voir à marée basse ! quels souvenirs. J'ai 68 ans et cela ne me quitte jamais. J'ai vécu les plus belles rencontres d'amitié de ma vie. Elles s'appelaient : Marie-Denyse, Joëlle, Andrée, Ty Crotte, Solange, Gabrielle, Maggy, Monique .... moi Michèle ! les tartines de 16h, les fromages blancs battus et les pâtes aux pruneaux sont autant de souvenirs que ceux des baignades, des obligatoires siestes et de la plage" réservée aux enfants malades de St LUC" (plaque que le Maire a du enlever car les touristes ne venaient pas de peur d'être contaminés ..... La Mère supérieure était Soeur Yves et ses match de basket .....Merci.
2014-10-24j'avais écrit un message en avril 2010. Cette année encore, je suis retournée en juin 1 jour à Roscoff.J'en éprouve le besoin, je vais voir la maison Saint-Luc,je regarde les fenêtres du dortoir je marche sur la plage, bref, je m'imprégne du lieu qui a marqué mon adolescence, je revois tout et me souviens...J'ai malgré tout regretté la disparition des petits chemins bordés de pierres qui menaient à la gare. La civilisation et les constructions les ont effacés... Roscoff a beaucoup changé mais reste toujours attachant. j'espère pouvoir encore refaire le voyage.
locatino foto